La production d’énergie est un problème capital sur un bateau. Différentes solutions existent, chacune avec leurs avantages et inconvénients. Il existe ainsi une solution qui réponde notamment à la demande de plus petits bateaux, sur lesquels il est parfois difficile d’installer des panneaux fixes, dont le moteur ne permet pas toujours de recharger les batteries – par exemple si c’est un hors bord sans alternateur – ou simplement pour éviter de devoir faire tourner celui-ci à intervalles réguliers. C’est le choix de panneaux solaires pliables et mobiles.

Les panneaux solaires pliables et mobiles, la solution pour optimiser l’orientation solaire

Ces panneaux, lorsqu’ils sont pliés, présentent un encombrement réduit et peuvent donc se glisser n’importe où dans le bateau ; un argument parfois capital, surtout pour les petits bateaux. Une fois dépliés, vous pouvez les placer sur le rouf, les passavants, la plage avant ou même les hisser verticalement… Avec l’avantage de pouvoir les déplacer tout au long de la journée et ainsi suivre le soleil ou compenser l’évitement du bateau lorsque le vent ou le courant bascule. Quel est, en effet, la proportion de temps dans la journée où un panneau fixe reçoit réellement 100% de lumière solaire ? Quand on sait, en plus, combien celui-ci peut perdre de productivité lorsqu’il est partiellement caché, la possibilité de déplacer son panneau, ou même d’en disposer 2 à des endroits différents, est un atout indéniable.

Panneaux solaires pliants SailProof
Panneaux solaires mobiles : 100% d’efficacité tout au long de la journée

Personnellement, je suis équipé de 2 panneaux solaires de 75 watts. Il m’aurait évidemment été impossible de placer 150 watts de panneaux fixes sur un bateau de moins de 8 mètres ! Aujourd’hui, il me suffit en général de les déplier en arrivant au mouillage, en fin de journée, et en une heure ou deux j’ai rechargé mes batteries. De même, le matin, je les mets en place en prenant mon café et une heure plus tard, j’ai souvent compensé la consommation de la nuit (représentée généralement par le réfrigérateur, le feu de nuit et l’une ou l’autre batterie en charge : VHF, smartphone, tablette, etc.). Au besoin, je les utilise également en navigation : fixé par des sandows, ils tiennent sans problème jusqu’à 15 ou 20 nœuds de vent. Et comme ils sont résistants aux projections d’eau, je ne crains pas les embruns : un petit coup d’éponge au moment de les replier, pour éviter les traces de sel lors du séchage, et le tour est joué.

Longévité et endurance des panneaux solaires pliables

Il y a cependant bien d’autres avantages à utiliser ce type de panneaux solaires pliables et mobiles. Et notamment le fait qu’au lieu de les laisser 365 jours par an exposés aux conditions climatiques, été comme hiver, ils ne sont sortis que lorsqu’on en a besoin. Ils sont donc beaucoup moins sujets au vieillissement (opacification, perte de puissance, etc.) et aux autres aléas d’une exposition permanente (embruns, salissures, fientes d’oiseau…).

Le panneau solaire pliable, un produit nomade

C’est incontestablement un de nos chevaux de bataille chez SailProof : promouvoir des produits nomades. Ce type de panneau est évidemment très facile à déplacer. Si vous changez de bateau, vous aurez toujours la possibilité de le récupérer pour le placer sur le nouveau. Ou de le revendre : vu qu’il a peu subi les aléas du vieillissement, il aura gardé sa valeur et trouvera certainement un nouveau propriétaire tout heureux de l’installer en un temps record sur son bateau : connecté à un régulateur, câblé, branché et hop, c’est parti pour une nouvelle vie !

Quel panneau solaire pliable choisir ?

Avant tout, il est important de d’abord établir votre bilan de consommation. Vous trouverez sur les forums spécialisés toutes les informations pour se faire, et même des exemples ou des fichiers Excel pour vous aider dans le calcul. Ensuite, évaluez l’espace disponible sur votre bateau et vérifiez la taille du panneau solaire envisagé lorsqu’il est déplié. Autant que possible, privilégiez des cellules solaires SUNPOWER qui offrent un rendement proche de 24% alors que les cellules standards tournent autour de 17 à 18%. Ça paraît peut-être peu, mais cela signifie tout de même un rendement de 30 à 35% supérieur ! Et si vous combinez cela à un bon régulateur MPPT 1 au lieu du traditionnel PWM2 vous gagnerez encore 30% de rendement.

Enfin, assurez-vous de disposer d’une sortie et d’un câblage adéquats. Certains panneaux solaires portables ne sont équipés que de pinces crocodile ou d’une prise USB 5 volts et d’une sortie 12 volts avec de simples connecteurs DC. Impossible dès lors de recharger votre batterie (ce qui nécessite au minimum 14 volts). Chez SailProof, les panneaux solaires pliables sont équipés de câbles de 6mm2 avec des connecteurs MC4 étanches. Ils vous permettent d’exploiter pleinement la tension du panneau solaire (19-20 volts).

Personnellement, j’utilise des panneaux solaires pliants depuis 3 ans, et j’en suis 100% satisfait. Je navigue dans des régions qui ne sont pas réputées pour leur ensoleillement exceptionnel et je privilégie les mouillages. Pourtant, je ne suis jamais tombé une seule fois à court d’énergie. Et vous ? N’hésitez pas à commentez cet article et posez vos questions… Dans l’attente de vous lire, je vous souhaite une belle année de navigation !

Jean-Michel

¹ MPPT: en anglais “Maximum Power Point Tracker” , ce qui signifie “Recherche du Point de Puissance Maximum”
² PWM: “Pulse Width Modulation”, en français  “Modulation de largeur d’impulsion”